Accueil » Prévention » Je suis en surpoids
Je suis en surpoids

Le surpoids et l’obésité :

  • Résultent du stockage dans le corps d’ un excès de graisse.
  • Sont généralement dûs à une alimentation trop riche, et à une activité physique trop faible.
  • Peuvent dépendre de facteurs familiaux.
  • Sont évalués par L’indice de Masse Corporelle = IMC.

Indice de Masse Corporelle (IMC) : poids en kg/(taille en m)2 

  • J’ai une corpulence normale si mon IMC est compris entre 20 et 25.
  • Je suis en surpoids si mon IMC  est supérieur à 25.
  • Je suis au stade de l’obésité si mon indice de masse corporelle est supérieur 30.
  • Au delà de 40, l’obésité est dite morbide.
Quelles sont les conséquences pour ma santé ?

Je suis en surcharge pondérale :

  • J’augmente mon risque de développer une pathologie cardio-vasculaire (AOMI, AVC, infarctus du myocarde, anévrysme de l’aorte abdominale…).
  • J’augmente mon risque de développer une insuffisance veineuse et des varices.

Calculer mon IMC

Ce que je peux améliorer ?

Porter de manière régulière la compression veineuse élastique si vous avez des symptômes d’insuffisance veineuse.

Pratiquer une activité physique régulière (30 min 3 à 4 fois par semaines) en fonction de vos capacités, prenez un avis spécialisé auprès de votre médecin traitant, nutritionniste, dietéticien.

Pour aller plus loin :

L’alimentation doit rester diversifiée et équilibrée, en quantités adaptées à son âge, à son état de santé et à son activité physique. Voici quelques conseils diététiques élémentaires qui pourront vous aider :

Quels aliments en cas de surpoids ou d’obésité ?

  • Limitez la consommation des aliments à forts apports caloriques (beurre, sauces, charcuterie, certains fromages, pâtisseries, biscuits apéritifs, sucreries).
  • Cuisinez avec peu de matières grasses : pensez aux grillades, à la cuisson vapeur ou en papillote.
  • Choisissez les viandes les plus maigres (ex : veau, volaille).
  • Préférez les laitages type yaourt ou fromage blanc plutôt que la crème fraîche et les fromages.
  • Évitez les boissons sucrées ou alcoolisées.
  • Mangez des fruits ou des légumes au moins 5 fois par jour. Ils peuvent être crus, cuits, surgelés ou en conserve.
  • Buvez de l’eau à volonté.

Comment manger pour maigrir plus facilement ?

  • Mangez suffisamment et lentement, en mastiquant bien chaque bouchée.
  • Évitez de manger debout et prenez vos repas bien assis, face à une table.
  • Essayez de prendre vos repas avec d’autres personnes, si possible dans la convivialité.
  • Soyez vigilant sur la taille des portions.
  • Servez-vous dans votre assiette et ne laissez pas le plat sur la table. Vous éviterez ainsi de vous resservir.
  • Diversifiez les choix alimentaires en mangeant de tout. Il vaut mieux manger modérément de vos plats préférés plutôt que de les éliminer totalement.
  • Prêtez attention aux sensations lorsque vous mangez : la saveur des aliments (sucré, salé, acide, amer), la faim et la satiété.

Comment organiser ses repas pour perdre du poids ?

  • Prenez vos repas si possible à des horaires réguliers.
  • Prenez un petit déjeuner complet tous les matins.
  • Si vous ressentez le besoin d’une collation entre les trois repas principaux, privilégiez certains fruits (pommes, bananes…)
  • Ne sautez pas de repas : vous éviterez ainsi les grignotages, favorisés par la faim.
  • Faites le même menu pour toute la famille et prenez des portions plus petites, si besoin.

Activité physique :

Toujours bénéfique, quel que soit l’âge et la condition physique. En cas de reprise, l’activité physique doit être adaptée, régulière et progressive ; votre médecin traitant saura vous conseiller en fonction de votre état de santé

L’activité physique ne se limite pas à une pratique sportive, mais peut être régulière au quotidien dans toutes les situations : diminuer le temps de sédentarité passé assis, à son bureau ou devant un écran, favoriser la déambulation, la marche régulière, préférer les escaliers, ne pas prendre de voiture ou transports en commun pour des trajets courts…

Les activités sportives doivent être encadrées en cas de risque cardiovasculaire, avec évaluation cardiaque et si besoin réalisation d’une épreuve d’effort.

Tout symptôme cardiaque ou pulmonaire qui survient pendant ou immédiatement après un effort : douleur dans la poitrine ou le bras, essoufflement anormal prolongé, sensations de palpitations… doit conduire à l’arrêt immédiat de l’effort et à une consultation rapide vers son médecin traitant ou son cardiologue.