Accueil » Pathologies » AOMI
Quelle est cette maladie ?

L’artérite des membres inférieurs correspond à une obstruction partielle ou totale des artères des membres inférieurs. Cette maladie diminue l’apport de sang et d’oxygène dans les membres et les muscles ne sont alors plus suffisamment oxygénés : c’est l’ischémie.

Dans 90 à 95 % des cas, l’artérite résulte de l’accumulation essentiellement de cholestérol dans certaines artères. Ces dépôts forment des plaques d’athérome au niveau de la paroi interne de l’artère, et provoquent une réaction inflammatoire (c’est l’athérosclérose). Cette artérite est appelée artériopathie oblitérante des membres inférieurs ou AOMI.

L’artérite des membres inférieurs peut atteindre une partie ou l’ensemble des membres inférieurs : pied, jambe et cuisse.

Cette maladie reste longtemps asymptomatique avant de se manifester. Elle est parfois à l’origine de complications sévères.

Pour contrôler son évolution et améliorer la qualité de vie des personnes atteintes, il est indispensable de limiter les facteurs susceptibles de déclencher ou aggraver l’artérite et de mettre en place un traitement précoce.

Comment évolue l’athérosclérose ?

Au fil du temps, les plaques d’athérome grossissent et diminuent le calibre (diamètre) de l’artère, ce qui gêne la circulation du sang. Il en résulte une ischémie progressive des tissus situés en aval de la zone artérielle lésée, car ces tissus reçoivent moins d’oxygène. À ce stade, les symptômes de l’artérite apparaissent.

Parfois, une plaque d’athérome se fissure et s’ulcère (se creuse) : des fragments (embols) se détachent. Ils risquent alors de migrer vers d’autres artères provoquant des accidents ischémiques (comme un AVC si une artère du cerveau est obstruée, par exemple).

Par ailleurs, si des éléments inflammatoires de la plaque entrent en contact avec des globules rouges et des plaquettes, un caillot de sang peut se former et obstruer complètement l’artère : c’est la thrombose artérielle.

Partager