Echo-Doppler
thérapeutique

Echosclérose
des Varices

DÉCOUVRIR

Ablation
thermique
des Varices

EN SAVOIR PLUS

Echo Guidage

ACCÈS

Echo Guidage

L’échographie est une technique simple à mettre en oeuvre, aisément disponible et peu pour ne pas dire pas du tout traumatisante. Elle est de plus en plus utilisée pour repérer et pour atteindre une cible, et globalement guider et sécuriser un geste technique chaque fois que cela est avantageux pour les patients.

Aide à la ponction :

Dans de nombreuses situations, les praticiens ont besoin de disposer d’un abord veineux « réutilisable » pour éviter aux malades des ponctions veineuses successives douloureuses.

La mise en place de dispositif particulier (« cathéter ») pour l’administration régulière de médicament dans des maladies chroniques, ou pour l’épuration sanguine en cas de défaillance des reins ou de surcharge anormale d’un composant sanguin.

La mise en place de ces dispositifs est grandement facilitée et sécurisée par l’utilisation de l’échographie lors de la ponction du vaisseau.

Suivi de procédures :

Les procédures de traitement endovasculaire sont en plein essor mais nécessitent toujours une navigation dans les vaisseaux pour atteindre l’organe cible avec une sonde introduite à partir de la ponction d’un vaisseau (d’un membre en général).

L’usage est de suivre la progression de la sonde dans les vaisseaux par les rayons « X » Ils ont pour inconvénient de s’accumuler dans l’organisme sans jamais être éliminés, et ils nécessitent souvent l’utilisation de produit de contraste iodés parfois mal tolérés ou contre indiqués en cas de défaillance rénale. Aussi actuellement et chaque fois que cela est possible l’échographie devrait être utilisée pour « naviguer » dans les vaisseaux.

Dans certaines situations il est possible de suivre en temps réel le déroulement de la procédure et d’évaluer son efficacité voire de dépister la survenue d’une complication.

Ainsi la dilatation d’un rétrécissement d’un vaisseau par le gonflement d’un ballon dans le vaisseau (angioplastie) peut dans certains territoires être effectuée sous contrôle échographique (video ATL FAV).

Il est possible également in vitro de libérer des molécules internalisées dans des microsphères sous l’effet des ultrasons délivrés par l’échographie. Cela pourra peut-être, un jour être utilisé pour libérer des substances actives au contact d’une structure vascularisée simplement en focalisant la sonde d’échographie sur cette structure (chimiothérapie localisée) . De même la sonde d’échographie pourrait également devenir un jour le vecteur d’ultrason de haute intensité, capables de détruire de façon très focalisée des structures se situant dans le champ focal de la sonde.

Partager