Echographie
Doppler
diagnostique

Principes
de l’imagerie
Echo-Doppler

CONSULTER

Echographie
Doppler
Veineux

EN SAVOIR PLUS

Echographie
Doppler
Artériel

DÉCOUVRIR

Techniques
Particulières
contraste (Fusion-4D)

ACCÈS
Accueil » Examens » Echo Doppler Diagnostique » Echographie Doppler Artériel

Echo-Doppler Artériel

L’écho-Doppler artériel consiste en l’exploration des différents territoires artériels de l’organisme accessibles à l’échographie : principalement les artères des membres inférieurs, du cou, des membres supérieurs, artères cérébrales, artères digestives ou rénales. Le territoire exploré dépendra de la pathologie suspectée, la plus fréquente étant l’athérosclérose.

L’ athérosclérose est une maladie générale, grave, qui peut atteindre les artères des membres inférieurs mais également d’organes essentiels à la vie : le cœur, les reins et le cerveau.

La confirmation du diagnostic est essentielle, pour orienter la prise en charge qui sera multiple

L’echodoppler pulsé est l’examen à réaliser en premier, permettant un état des lieux de l’affection vasculaire : identification des lésions artérielles, degré de gravité (plaques, sténose, occlusion), étendue des lésions, développement d’un réseau collatéral dit de suppléance, par l’organisme en recrutant d’autres vaisseaux pour contourner un obstacle sur un vaisseaux.

L’examen permet aussi le suivi de la pathologie artérielle, et des effets du traitement (médical et/ou chirurgical)

C’est une technique d’imagerie médicale utilisant les ultrasons, ondes sonores non perçues par l’oreille humaine. Cet examen est réalisé au moyen d’une sonde déplacée sur les membres.

L’écho-Doppler est indolore et inoffensif pour l’organisme (l’utilisation des ultrasons est sans conséquence sur la santé) ; il peut donc être pratiqué à tout âge, sans danger pour les femmes enceintes, et répété autant de fois que nécessaire.

Dans quelles circonstances cet examen est-il réalisé

Il est généralement réalisé

  • En présence de symptômes évocateurs d’artériopathie,
  • Dans le dépistage = bilan systématique face à des facteurs de risque vasculaires: tabac, diabète, hypertension…
  • Parfois en urgence en cas de pathologie aiguë, brutale, potentiellement grave
  • Lors du suivi d’une pathologie connue et traitée
  • Dans l’évaluation d’une plaie (ulcère) des membres inférieurs, ou d’une malformation vasculaire

Déroulement de l’examen

L’écho-Doppler artériel comprend plusieurs étapes

  • l’examen portera sur le réseau vasculaire artériel de la partie du corps exploré. L’écho-Doppler artériel des membres inférieurs explorera par exemple les artères des deux jambes mais également sur les vaisseaux à l’étage abdominal :sur l’aorte et les artères iliaques.
  • un gel sera appliqué sur la peau pour favoriser la bonne transmission des ultrasons, la sonde étant placée au contact de la peau. L’examen est toujours symétrique, même so le problème est plutôt localisé d’un côté. Par exemple, pour les membres inférieurs, les deux membres sont examinés, même si les problèmes sont localisés plutôt sur une jambe.
  • L’echo-Doppler permet l’analyse du diamètre des vaisseaux, la qualité des parois, la nature des flux sanguins et du débit. Il recherche une augmentation du calibre artériel (anévrisme), un rétrécissement du chenal circulant du vaisseau (sténose), son occlusion (thrombose) ; Il permet l’analyse de la vitesse des flux sanguins et la mesure des débits.
  • Les données recueillies à partir des ultrasons sont enregistrées sur un ordinateur qui les convertit en images en mouvement, visibles sur un écran.
  • Pour les membres inférieurs, une mesure des index de pression peut être effectuée, en comparant la pression artérielle sur le bras et sur les artères de la jambe.
  • Secondairement, l’examen pourra être étendu aux autres territoires artériels avec notamment l’exploration des vaisseaux cervicaux (troncs supra aortiques ou TSA), qui assurent la vascularisation du cerveau.

Une fois l’écho-Doppler artériel terminé, le médecin interprète les résultats et vous les explique.

Il vous remet un compte–rendu détaillé, également adressé au prescripteur.

Ce document est indispensable et très utile pour décider d’un traitement.

D’autres examens peuvent vous être proposés, conseillés : épreuve effort, consultation en cardiologie, scanner ou IRM.

Partager