Explorations complémentaires

Radiologie

DÉCOUVRIR

Médecine
nucléaire

EN SAVOIR PLUS

Biologie

CONSULTER
Accueil » Examens » Explorations complémentaires » Médecine nucléaire
Explorations en Médecine Nucléaire

Le médecin vasculaire après vous avoir examiné, peut juger qu’il est nécessaire de réaliser différentes explorations complémentaires indiquées en fonction de votre état de santé et des données de ses examens

Lymphoscintigraphie

Il s’agit d’un examen d’imagerie fonctionnelle pour analyser les vaisseaux et les ganglions lymphatiques

Cet examen est demandé dans le bilan d’un œdème des membres supérieurs ou inférieurs, afin de savoir si la cause est lymphatique

Comment ça se passe ?

Une injection est réalisée au niveau de chaque pied (ou main si membres supérieurs) ; il s’agit d’un traceur composé d’albumine humaine, et marqué au 99m Technétium ; il n’y a ni allergie ni effets indésirables

Une première série d’images est réalisée, et va durer environ une heure ; ensuite il sera demandé de marcher pendant une heure, puis une deuxième série d’images va être réalisée, pendant environ 15 minutes

Une analyse des résultats sera faite par le médecin, qui vous informera et enverra le compte rendu à vos différents médecins

TEP scan (PET scan)

Tomographie à Émission de Positons

Il s’agit d’un examen d’imagerie performant, utilisant une technique moléculaire, pour analyser le métabolisme et l’anatomie des organes grâce au scanner qui est couplé

Cet examen détecte dans l’organisme des lésions cancéreuses, infectieuses ou inflammatoires, qui consomment du sucre en excès (métabolisme du glucose) ; cet examen permet aussi de suivre l’efficacité de certains traitements

Comment ça se passe ?

Il est nécessaire d’être à jeun et de ne boire que de l’eau plate dans les heures qui précédent l’examen.

La glycémie (taux de sucre dans le sang) est vérifiée avant l’examen

Un traceur est injecté par voie intra veineuse, puis il faut se reposer de façon stricte pendant une heure, afin que le traceur diffuse dans l’organisme et se fixe sur les cellules dont le métabolisme est augmenté.

Puis les clichés sont réalisés, pendant 15 minutes,

Le traceur injecté ne produit aucune intolérance ni allergie, et n’a pas d’effets secondaires

Une analyse des résultats sera faite par le médecin radiologue nucléariste et un compte rendu vous sera adressé.

Partager