Accueil » Pathologies » Ulcères microcirculatoires
Quelle est cette maladie ?

Parmi les vaisseaux concernés, les capillaires sont les plus petits de tous les vaisseaux, et se situent à l’extrémité des doigts, des orteils, sous la peau, dans les organes, au moment où les vaisseaux artériels vont devenir des vaisseaux veineux qui ramènent le sang au cœur.

En cas de pathologie capillaire, on assiste à un défaut d’irrigation des tissus et de la peau, ce qui conduit à une plaie, ou à un retard de cicatrisation sur une plaie au départ minime.

L’étude de la microcirculation et des capillaires est éminemment complexe, et les pathologies concernées par ces petits vaisseaux sont très variables, peuvent concerner des jeunes comme des personnes plus agées.

Quel est son traitement ?

Dans le cas des ulcères de jambe, quelle qu’en soit l’origine, et comme d’une façon générale en médecine, il s’agit toujours de traiter la cause avant de traiter la conséquence
Dans le cas d’un ulcère microcirculatoire, il n’est pas possible de traiter directement les capillaires, qui ne sont pas accessible au traitement de type dilatation des artères ou traitement des varices.
On aura recours à des traitements médicamenteux, adaptés à la pathologie initiale.

Les soins locaux avec un protocole de pansement établi par le médecin seront assurés par les infirmier-e-s à domicile, selon un rythme défini par le médecin, tous les jours ou plusieurs fois par semaine selon les besoins spécifiques de chaque plaie.
Les règles générales sont nécessaires, avec le contrôle de la douleur, le maintien d’une bonne hygiène de vie, un apport suffisant en protéines nécessaires à la cicatrisation, arrêt de l’intoxication tabagique, marche régulière, éventuellement compression élastique par bandage si la situation le nécessite.

Dans certains cas il peut être envisagé de réaliser des greffes de peau, afin de calmer la douleur souvent très importante dans ces atteintes capillaires.

Quels sont les examens ?

Même dans le cas d’une atteinte capillaire, il sera toujours justifié de réaliser un bilan vasculaire complet, afin de ne pas méconnaître une autre atteinte vasculaire associée, que ce soit sur les artères de plus gros diamètre, ou sur le réseau veineux.

L’analyse des capillaires se fait à l’aide d’un examen au microscope : la capillaroscopie. Le médecin vasculaire est formé à cette technique spécifique.
Selon les cas un complément d’examen pourra être prescrit à l’aide d’un bilan biologique avec des analyses sanguines spécifiques de certaines pathologies.

A l’issue de ces examens, le médecin vasculaire va rédiger des conclusions, et des propositions de traitement, ou adresser le patient à un médecin spécialiste dans le cas d’une maladie plus générale, maladie de système ou maladie auto-immune notamment.

Quelle est son évolution ?

les ulcères capillaires microcirculatoires sont différents dans leur évolution, en fonction de leur cause et terrain de survenue ; l’évolution sera différente s’il s’agit d’une maladie générale (maladie systémique ou auto-immune), ou s’il s’agit d’un accident isolé local en lien avec une simple atteinte des capillaires, notamment chez les personnes agées.