Accueil » Pathologies » sténose artère rénale
Quelle est cette maladie ?

La sténose de l’artère rénale (SAR) est souvent associée à une maladie athéromateuse diffuse et, en conséquence, à une morbidité et une mortalité cardiovasculaires accrues. Le nombre de revascularisations de l’artère rénale a considérablement augmenté ces dernières années. Mais les succès rapportés par cette procédure, par rapport à un traitement médical seul, semblent modestes tant sur le contrôle de la pression artérielle que sur la progression de l’insuffisance rénale. La mise en évidence d’une SAR ne représente pas systématiquement une indication à une revascularisation. Plusieurs critères doivent être pris en compte, dont la localisation de la sténose, son retentissement hémodynamique, la fonction rénale, la sévérité de l’hypertension artérielle et la facilité avec laquelle le traitement antihypertenseur parvient à normaliser la pression artérielle.

Comment se développe la sténose
des artères rénales ?

La cause la plus fréquente est l ‘artériosclérose (également connue sous le nom de calcification vasculaire). Favorisées par l’ hypertension artérielle , le tabagisme et une alimentation défavorable, les graisses et leurs produits métaboliques s’accumulent dans les parois des vaisseaux et provoquent leur rétrécissement ou leur obstruction.

Chez les jeunes patients, la sténose des artères rénales est souvent due à une anomalie congénitale des parois des vaisseaux, la dysplasie fibromusculaire. D’autres causes, par exemple un anévrisme, sont très rares.

Symptômes de sténose des artères rénales

En règle générale, le patient ne remarque pas d’emblée la sténose de l’artère rénale elle-même. Ce que l’on remarque, cependant, c’est une pression artérielle élevée, qui est à la fois une cause et une conséquence de la sténose. La raison en est la fonction hormonale du rein, par laquelle il régule la pression sanguine. Si l’artère est fortement rétrécie, le sang arrive si peu dans le rein qu’une pression artérielle basse y est enregistrée par erreur. En réponse, une hormone est libérée qui provoque la déformation des vaisseaux, entraînant une augmentation de la pression sanguine. Ce phénomène est appelé l’effet Goldblatt.

L’augmentation de la pression artérielle se manifeste par des symptômes non spécifiques tels que des maux de tête, des vertiges et de la nervosité. Il y a parfois une accumulation de liquide dans les poumons. La sténose des artères rénales est donc généralement découverte par des valeurs de pression artérielle manifestement élevées.

Quelles sont les conséquences de la sténose des artères rénales ?

Le rétrécissement des artères, s’il est grave, peut entraîner une altération de la fonction rénale et provoquer une insuffisance rénale à long terme. Les conséquences sont la rétention d’eau, l’anémie, les troubles de la coagulation nerveuse et sanguine. Si l’insuffisance rénale est très avancée, il existe un risque de troubles du rythme cardiaque et d’insuffisance cardiaque.

Traitement et chirurgie de la sténose des artères rénales

Si l’on soupçonne une sténose de l’artère rénale, le diagnostic peut être confirmé à l’aide de procédures d’imagerie telles que l’angiographie ou l’échographie. La thérapie consiste en un contrôle conservateur de la pression artérielle et en un suivi régulier des valeurs de la pression artérielle et de la fonction rénale ou en une ablation chirurgicale de la constriction.

Partager