Accueil » Pathologies » Nut-Craker

Quelle est cette maladie ?

Il s’agit de la de la compression de la veine rénale gauche on retrouve l’aorte et l’artère mésentérique supérieure qui naît à sa face antérieure. Cette compression peut être plus ou moins intense et donc être soit asymptomatique, soit être à l’origine du détournement du flux de la veine rénale gauche vers d’autres territoires veineux (réseau azygos lombaire, veine ovarique gauche, …) hyperpression veineuse dans la veine rénale gauche pouvant être responsable de varices au niveau rénal qui peuvent se révéler par la présence de sang dans les urines dès l’enfance.

On regroupe sous la terminologie de piège vasculaire, les manifestations cliniques consécutives à la compression intermittente d’un vaisseau (artère et/ou veine) par des structures anatomiques, lors de leurs déplacements au cours d’un mouvement.

La compression d’une artère est susceptible de diminuer le flux sanguin dans un territoire musculaire en aval de l’obstacle, le privant ainsi de l’oxygène qu’il transporte et qui lui est nécessaire pour se contracter. Cela se traduit par une diminution de la force musculaire, l’apparition de douleurs à l’effort voire d’une décoloration de la peau dans le territoire concerné.

La compression des veines, provoque une distension veineuse en amont (comme celle que l’on réalise en mettant un garrot pour une prise de sang), l’apparition d’une coloration « cyanique » et d’une circulation veineuse superficielle inhabituelle au voisinage de l’obstacle et enfin parfois d’un œdème localisé.

Quels sont les examens ?

Cette anomalie peut être diagnostiquée en échographie doppler dans un certain nombre de cas, mais peut nécessiter la réalisation d’autres examens :

– Examen tomodensitométrique avec injection, phléboscanner

— Angio-IRM

– Phlébographie ascendante

– Écho endoscopie vasculaire (IVUS)

Quels sont les traitements ?

Lorsqu’un traitement est nécessaire, il est le plus souvent réalisé par voie endovasculaire nécessitant simplement la ponction au travers de la peau d’une veine approprieé, pour effectuer une angioplastie veineuse (dilatation veineuse par un ballonet) qui peut être associée sin nécessaire à la pose d’un stent

Quelle est son évolution ?

Cette compression peut rester asymptomatique ou très peu symptomatique tout au long de la vie.

Elle peut être révélée par une hématurie (présence de sang dans les urines), des algies pelviennes chroniques chez la femme, la présence de varices pelviennes ou périnéales, ou de récidive de varices après stripping.