Quelle alimentation pour la maladie des artères ?


L'EQUILIBRE ALIMENTAIRE joue un rôle important pour prévenir les maladies cardio-vasculaires et réduire leurs complications. Au contraire, de mauvaises habitudes alimentaires auront un effet néfaste sur notre santé.



Quelle alimentation pour la maladie des artères ?




Cet équilibre alimentaire concerne chacun d'entre nous pour éviter ou réduire les risques de maladie artérielle. Toutefois, en fonction des facteurs de risque cardio-vasculaires qui nous sont propres, certains aménagements sont à prévoir :

CHOLESTEROL

L'excès de cholestérol LDL ("mauvais" cholestérol) dans le sang est un facteur important de développement de plaques d'athérome dans les parois artérielles. Le cholestérol est pour une part fabriqué par l'organisme, et pour une autre part apporté par l'alimentation. Il convient de limiter cet apport alimentaire de cholestérol. Pour cela il faut :
  • Diminuer les graisses d'assaisonnement
  • Se méfier des graisses "cachées" (plats cuisinés du commerce, viandes grasses, charcuteries, laitages entiers...)
  • Réduire la consommation d'aliments riches en cholestérol : beurre, jaune d'œuf, abats, crème, fromages...)
  • Choisir des aliments riches en bonnes graisses (poissons, huiles d'olive, colza, noix ou soja)
  • Augmenter la consommation de légumes verts, fruits, céréales, riches en fibres.
  • Choisir des modes de cuisson sans matières grasses.

DIABETE - EXCES DE POIDS

Quelle alimentation pour la maladie des artères ?
Dans les deux cas (diabète et excès de poids), il est nécessaire de limiter les apports en graisses et en sucres ( glucides ) :
  • Mêmes conseils que ci-dessus en ce qui concerne les graisses ( " ).
  • Supprimer le sucre pur, non nécessaire au bon fonctionnement de l'organisme (sucre, confiture, miel, chocolat, bonbons, gâteaux, boissons sucrées, desserts sucrés...)
  • Favoriser l'apport de sucres lents (pommes de terre, pâtes, riz, semoule, légumes secs, pain). Leur présence est nécessaire à chaque repas, mais attention aux quantités !
  • Assurer un apport de légume vert à chacun des repas principaux et 3 fruits pare jour en évitant les plus sucrés (banane, cerise, figue, raisin)
  • Limiter la consommation d'alcool (1 verre de vin par repas)

HYPERTENSION ARTERIELLE

  • Limiter la consommation de sel : éviter de saler les aliments à la cuisson, ou à table, et éviter la consommation des aliments riches en sel (charcuteries, fromages, pain salé, viennoiseries, conserves et plats cuisinés du commerce, fruits de mer et coquillages, soupes du commerce et bouillons en tablettes, sauces du commerce, cornichons, moutarde, eaux minérales gazeuses à l'exception du Perrier...)
  • Eviter de consommer de la réglisse

diet_aomi.pdf Quelle alimentation pour la maladie des artères ? version .pdf  (126.94 Ko)
dietetique.pdf Recommandations diététiques (plan national nutrition santé).pdf  (840.32 Ko)
http://www.regime-mediterraneen.fr/ régime-mediterraneen


Dimanche 1 Mars 2009
Lu 12967 fois
Traitement Médical

Qu'est ce que l'ARTERITE (AOMI) ? | Les facteurs de risques | Examens complémentaires | Suivi de l'AOMI | Traitement Médical | Traitement Chirurgical | Autres localisations de la maladie athéromateuse | Divers





Le professeur Rollin

Les bienfaits de l'arrêt du tabac

0 heure : Vous faites des économies
24 heures : Le monoxyde de carbone est éliminé. Le risque d'infections respiratoires diminue.
48 heures : La nicotine n'est plus décelable dans le sang
1 semaine : Le goût et l'odorat s'améliorent. Votre peau et vos cheveux sont plus beaux et votre haleine plus fraiche.
3 à 9 mois : La respiration s'améliore, vous pouvez faire du sport en étant moins essoufflé.
1 an : Le risque de maladie cardiaque baisse de moitié.
5 ans : Le risque de cancer de la bouche, des bronches, de l'œsophage et de la vessie diminue de moitié
15 ans : Le risque de maladie cardiaque rejoint celui des non-fumeurs. La mortalité est très proche de ceux qui n'ont jamais fumé. Bravo, vous êtes libéré des contraintes de la dépendance !

Lettres qu'on pétrit

Lettres qu'on pétrit

 
 

 Certaines valves incitent à l'humour

 

le décaleur de sons de garde

archives


Lymphœdème et ACTIVITE PHYSIQUE

Lymphœdème et ACTIVITE PHYSIQUE
L'activité physique est parfois à tort déconseillée aux personnes porteuses de lymphœdème.
Il a été montré que l'exercice physique, à condition de n'être pas violent, est favorable à la dynamique lymphatique : La résorption lymphatique semble améliorée  par le renforcement de la pompe musculaire.
Ainsi un protocole américain utilise des haltères de faible poids dans des exercices préventifs du lymphœdème.

Un exercice pour favoriser le retour veineux et soulager les jambes

Un exercice pour favoriser le retour veineux et soulager les jambes
Si des lourdeurs ou des douleurs apparaissent dans les jambes au cours de la journée, nous vous recommandons ce type d'exercice :
  1. Debout, le corps bien droit, si possible déchaussé
  2. Elevez-vous sur la pointe des pieds et maintenez cette position quelques instants. 
  3. Reposez ensuite les talons sur le sol et soulevez les orteils.
Répéter ce mouvement une douzaine de fois puis repos durant 3 minutes. Si vous le pouvez, refaire ces mouvements une ou deux fois. L'ensemble de cet exercice peut être pratiqué à midi et le soir par exemple.