LE CARNET DE SUIVI des AVK


Seuls la prise régulière et un contrôle rigoureux de sa posologie assurent au traitement par comprimés d'antivitamine K (AVK) efficacité et sécurité. Le carnet de suivi du traitement par AVK est un outil précieux pour l'usage sécurisé de ce traitement.



A quoi sert le carnet de suivi des AVK ?

LE CARNET DE SUIVI des AVK

Nous savons que l'activité anticoagulante induite par la prise des comprimés d' antivitamine K est quelque peu fluctuante, variant avec l'alimentation, l'apport ou le retrait de certains médicaments, les éventuels troubles digestifs...(voir" Surveillance du traitement par AVK").
Il est donc indispensable de contrôler cette activité anticoagulante. C'est le rôle des INR obtenus par les prises de sang à effectuer régulièrement.


Le carnet de suivi va permettre, chaque fois qu'est réalisée la mesure :

  • de noter la posologie du médicament  pris les jours précédents le dosage de l'INR
  • de noter lors de chaque prise de sang le résultat de l' INR
  • de noter la nouvelle posologie préconisée par votre médecin après le résultat de cet INR 
  • de noter la date du prochain INR à effectuer
C'est en fait la "traçabilité" de votre traitement anticoagulant . Il permettra, s'il est correctement rempli, à votre médecin ou à son remplaçant de réagir correctement si l'INR est trop bas ou trop élevé, y compris au téléphone s'il y a urgence. Si au contraire les éléments indispensables cités plus haut ne sont pas notés et précis, datés, il sera très difficile aux médecins consultés en urgence de prendre une décision sûre.
Si vous n'avez pas de carnet de suivi des AVK, demandez-en un à votre médecin, à  votre médecin vasculaire, votre cardiologue ou votre pharmacien. Vous pouvez aussi télécharger et imprimer chez vous un carnet de suivi des AVK (cf. en bas de cet article)

Que noter en pratique sur le carnet de suivi ?

Carnet de suivi AVK
Carnet de suivi AVK
Il est souhaitable qu'apparaisse assez clairement sur ce carnet :

  • La localisation et la date du diagnostic de votre thrombose veineuse (phlébite et/ou embolie pulmonaire).
  • Le nom commercial et DCI de votre médicament
  • Les noms des autres médicaments pris par ailleurs
Surtout, à chaque fois qu'est effectuée la prise de sang pour l'INR :

  • La date de la prise de sang
  • La dose (posologie) de médicament pris les jours précédents cette prise de sang
  • Le résultats de l'INR transmis par le laboratoire par fax, mail ou téléphone quelques heures après
  • La nouvelle dose préconisée par votre médecin lorsque le résultat aura été porté à sa connaissance. cette nouvelle posologie peut être la même que la précédente si la valeur de l'INR est satisfaisante.
  • Enfin la date de la prochaine prise de sang.

carnet_de_suivi_avk_pdf_4.zip télécharger le carnet de suivi AVK.pdf.zip  (1.21 Mo)
les_7_regles_d\_or_3.pdf Les 7 règles d'or (afssaps).pdf  (136.21 Ko)
carnet_de_suivi_avk_4.pdf imprimer le carnet de suivi AVK  (1.24 Mo)


Vendredi 17 Avril 2009
Lu 18353 fois
Surveillance du traitement anticoagulant

Qu'est ce que la (phlébite) Thrombose veineuse ? | Complications de la phlébite (TVP) | Traitement de la phlébite (TVP) | Surveillance du traitement anticoagulant | Diagnostic et suivi de la phlébite (TVP) | La contention/compression | Questions diverses | Le thermalisme en phlébologie





Le professeur Rollin

Les bienfaits de l'arrêt du tabac

0 heure : Vous faites des économies
24 heures : Le monoxyde de carbone est éliminé. Le risque d'infections respiratoires diminue.
48 heures : La nicotine n'est plus décelable dans le sang
1 semaine : Le goût et l'odorat s'améliorent. Votre peau et vos cheveux sont plus beaux et votre haleine plus fraiche.
3 à 9 mois : La respiration s'améliore, vous pouvez faire du sport en étant moins essoufflé.
1 an : Le risque de maladie cardiaque baisse de moitié.
5 ans : Le risque de cancer de la bouche, des bronches, de l'œsophage et de la vessie diminue de moitié
15 ans : Le risque de maladie cardiaque rejoint celui des non-fumeurs. La mortalité est très proche de ceux qui n'ont jamais fumé. Bravo, vous êtes libéré des contraintes de la dépendance !

Lettres qu'on pétrit

Lettres qu'on pétrit

 
 

 Certaines valves incitent à l'humour

 

le décaleur de sons de garde

archives


Lymphœdème et ACTIVITE PHYSIQUE

Lymphœdème et ACTIVITE PHYSIQUE
L'activité physique est parfois à tort déconseillée aux personnes porteuses de lymphœdème.
Il a été montré que l'exercice physique, à condition de n'être pas violent, est favorable à la dynamique lymphatique : La résorption lymphatique semble améliorée  par le renforcement de la pompe musculaire.
Ainsi un protocole américain utilise des haltères de faible poids dans des exercices préventifs du lymphœdème.

Un exercice pour favoriser le retour veineux et soulager les jambes

Un exercice pour favoriser le retour veineux et soulager les jambes
Si des lourdeurs ou des douleurs apparaissent dans les jambes au cours de la journée, nous vous recommandons ce type d'exercice :
  1. Debout, le corps bien droit, si possible déchaussé
  2. Elevez-vous sur la pointe des pieds et maintenez cette position quelques instants. 
  3. Reposez ensuite les talons sur le sol et soulevez les orteils.
Répéter ce mouvement une douzaine de fois puis repos durant 3 minutes. Si vous le pouvez, refaire ces mouvements une ou deux fois. L'ensemble de cet exercice peut être pratiqué à midi et le soir par exemple.