L'angio-scanner en médecine vasculaire




L'appareil Scanner
L'appareil Scanner

Que veut dire Angiographie scanner ou Angio-Scanner ?

 

Le scanner est un procédé radiologique qui permet d'obtenir des images en trois dimensions des différents organes du corps humain.
 

Angio-Scanner veut dire que cet examen s’adresse plus particulièrement aux vaisseaux de l’organisme, artères et veines, quelque soit leur localisation (tête, cou, thorax, abdomen, membres). Grâce à une injection de produit de contraste (produit iodé en général injecté dans une veine du bras), les vaisseaux seront individualisés.
 

On utilise des rayons X comme dans les radiographies classiques. Un traitement informatique des signaux recueillis permettra de visualiser artères et veines dans tous les plans. Ces informations seront à confronter avec l’examen clinique et le résultat d’éventuels autres examens (écho-Doppler, Angio-IRM, Prise des pressions etc…)

 

 

 

Tout le monde peut-il passer un Angio-Scanner ?

 

Les contre-indications de l’Angio-Scanner sont peu fréquentes mais formelles : elles sont liées à l’utilisation du produit de contraste.
 

L’utilisation du produit de contraste nécessite qu’il n’y ait pas d’allergie particulière ni d’insuffisance rénale importante.
 

Ainsi, avant l’examen, il peut vous être demandé certains résultats d’examen de sang. Par ailleurs vous devrez signaler les éventuelles allergies dont vous êtes affectés. Si vous avez un terrain allergique, on pourra parfois utiliser une préparation médicamenteuse avant de pratiquer l’angio-scanner.
 


Un cliché d'angioscanner
Un cliché d'angioscanner

Comment s’effectue l’examen en pratique ?

 

L’examen dure en moyenne 15 à 30 mn. Il est indolore. En salle de radiologie, vous êtes allongé sur un lit d’examen qui se déplace doucement à l’intérieur d’un large anneau pendant que les informations radiologiques sont enregistrées.
 

Votre coopération est importante : vous devez essayer de rester parfaitement immobile.
 

Il est nécessaire de recourir à une injection intra-veineuse, faite le plus souvent au pli du coude.
 

Le produit de contraste utilisé est un produit iodé généralement bien toléré. D’éventuelles manifestations banales sont possibles (urticaire) mais rares.


 

Aurez-vous tout de suite les résultats de l’examen ?

 

Un premier commentaire pourra vous être donné juste après l’examen.
 

Il ne s’agira que d’une première approche, car les images doivent être analysées sur un ordinateur par le médecin radiologue. Le compte rendu écrit sera disponible dans les meilleurs délais. Assurez-vous qu’il vous sera remis, à vous-même ou au médecin qui s’occupe de votre problème vasculaire.

 

 

A quoi sert l’angio-scanner ?

 

Il sert généralement à compléter les données de l’examen clinique effectué par votre médecin et celles de l’écho-Doppler.
 

Il pourra préciser la circulation dans certains territoires artériels de l’abdomen, de la tête et du cou, des membres inférieurs ou des membres supérieurs.
 

C’est la confrontation des différents examens (examen clinique, écho-Doppler, angio-IRM ou angio-scanner…) qui permettra de dégager les meilleurs choix de traitement pour votre pathologie.
 

Cette confrontation des résultats et des divers avis médicaux se fait au mieux au cours de réunions réunissant chirurgiens vasculaires, médecins vasculaires, radiologues… Votre traitement peut faire intervenir selon les cas la chirurgie, les dilatations artérielles avec ou sans endoprothèse, les traitements mdicamenteux, la rééducation à la marche, l’éducation thérapeutique...


Jeudi 15 Janvier 2009
Lu 50457 fois
Examens complémentaires


Dans la même rubrique :

Phlébographie - 01/12/2011

Artériographie - 01/01/2009

Qu'est ce que l'ARTERITE (AOMI) ? | Les facteurs de risques | Examens complémentaires | Suivi de l'AOMI | Traitement Médical | Traitement Chirurgical | Autres localisations de la maladie athéromateuse | Divers





Le professeur Rollin

Les bienfaits de l'arrêt du tabac

0 heure : Vous faites des économies
24 heures : Le monoxyde de carbone est éliminé. Le risque d'infections respiratoires diminue.
48 heures : La nicotine n'est plus décelable dans le sang
1 semaine : Le goût et l'odorat s'améliorent. Votre peau et vos cheveux sont plus beaux et votre haleine plus fraiche.
3 à 9 mois : La respiration s'améliore, vous pouvez faire du sport en étant moins essoufflé.
1 an : Le risque de maladie cardiaque baisse de moitié.
5 ans : Le risque de cancer de la bouche, des bronches, de l'œsophage et de la vessie diminue de moitié
15 ans : Le risque de maladie cardiaque rejoint celui des non-fumeurs. La mortalité est très proche de ceux qui n'ont jamais fumé. Bravo, vous êtes libéré des contraintes de la dépendance !

Lettres qu'on pétrit

Lettres qu'on pétrit

 
 

 Certaines valves incitent à l'humour

 

le décaleur de sons de garde

archives


Lymphœdème et ACTIVITE PHYSIQUE

Lymphœdème et ACTIVITE PHYSIQUE
L'activité physique est parfois à tort déconseillée aux personnes porteuses de lymphœdème.
Il a été montré que l'exercice physique, à condition de n'être pas violent, est favorable à la dynamique lymphatique : La résorption lymphatique semble améliorée  par le renforcement de la pompe musculaire.
Ainsi un protocole américain utilise des haltères de faible poids dans des exercices préventifs du lymphœdème.

Un exercice pour favoriser le retour veineux et soulager les jambes

Un exercice pour favoriser le retour veineux et soulager les jambes
Si des lourdeurs ou des douleurs apparaissent dans les jambes au cours de la journée, nous vous recommandons ce type d'exercice :
  1. Debout, le corps bien droit, si possible déchaussé
  2. Elevez-vous sur la pointe des pieds et maintenez cette position quelques instants. 
  3. Reposez ensuite les talons sur le sol et soulevez les orteils.
Répéter ce mouvement une douzaine de fois puis repos durant 3 minutes. Si vous le pouvez, refaire ces mouvements une ou deux fois. L'ensemble de cet exercice peut être pratiqué à midi et le soir par exemple.